Utilisateur
Icone croix de fermeture
Boeuf de Kobe

Boeuf de Kobe

Viande > Boeuf > boeuf de Kobé
Le boeuf de Kobé est le Graal pour n'importe quel amateur de viande. Dans le domaine de l'exception, il est comparable à du caviar, c'est LA viande qu'il faut goûter au moins une fois dans sa vie. D'une tendreté incomparable, on dit qu'elle fond dans la bouche, ce n'est pas pour rien qu'elle a la réputation d'être la meilleure viande du monde ! D'origine Japonaise il est désormais possible de la trouver en France chez quelques artisans bouchers qui la sélectionnent avec soin et l'importent du Japon pour ensuite la livrer directement chez vous ! 

Attention à ne pas confondre boeuf de Kobé et boeuf Wagyu ! Le boeuf de Kobé est une appellation d'origine (correspondant à nos AOP européennes) qui provient de l'une 4 races qui définissent l'espèce bovine Wagyu ; il doit avoir été élevé au Japon. La viande de Wagyu n'est pas nécessairement issue d'animaux élevés au Japon, mais doit être, pour qu'elle soit qualitative, issue d'animaux avec un patrimoine génétique quasi pur (plus de 90% de sang de race Wagyu) et avec le moins de métissage possible. 

Pour les amateurs de lectures, retrouvez notre article de blog consacré au boeuf de Kobé 
Trier
Filtrer
Filtrer par
ProducteursCatégoriesFlèche droite1
ProducteurFlèche droite
Département de provenanceFlèche droite
Race du bovinFlèche droite
Morceau du boeufFlèche droite
PrixFlèche droite

L'histoire du Boeuf de Kobé

A l'origine, cette viande d'exception était uniquement dégusté très occasionnellement par l'Empereur du Japon, ses guerriers et les très grands seigneurs de l'ïle. Ce n'est qu'avec l'Ere Meiji qui débute en 1867, qui autorise la consommation de viande rouge, et l'essor du commerce, que le Boeuf de Kobé en tant que viande fait son apparition dans l'assiette. D'abord réservé à l'élite de la société et aux plus grandes tables, il se démocratise peu à peu. Cependant, ce n'est qu'en 2012 que le Japon autorise l'export de cette viande, en réservant 20% de sa production à l'Europe (soit 40 bêtes par mois environ). 

Les boeufs de Kobé sont élevés dans des conditions exceptionnelles, ils sont nourris avec de la paille de riz et des céréales, l'eau qu'ils boivent est pure. Certains éleveurs massent quotidiennement leurs bêtes afin de leur assurer une bonne répartition du gras, d'autres leur feraient écouter de la musique classique. 

Comment cuisiner le boeuf de Kobé ? 

La préparation et la cuisson de cette viande sont essentielles pour conserver sa saveur et sa tendresse incomparable. Dans l'idéal sortez votre boeuf de Kobé environ 2h avant de la faire cuire. S'il n'est pas déjà tranché, débitez votre morceau en de très fines tranches. Au moment de la cuisson, n'ajoutez pas de la matière grasse, car le gras de la viande suffit largement. Déposez votre morceau très fin sur une poêle (ou plancha) très chaude et saisissez de chaque côté. La viande se déguste à point, par petite portion de 50 g par personne, pas plus !